Agora Software

Des conversations pour les applications d’entreprise

Après le Web et les applications mobiles, les conversations ouvrent un nouvel accès aux applications d'entreprise.

Des conversations avec vos applications d’entreprise : Quoi de plus naturel  ?

Si aujourd’hui cela parait évident, replongeons-nous dans l’histoire commune des applications et des utilisateurs afin de comprendre le chemin parcouru.

Faire du neuf avec du vieux (des conversations)

ChatGPT a mis en lumière l’utilisation du langage naturel pour effectuer des recherches complexes et obtenir des réponses facilement exploitables.

Le langage naturel, c’est le langage humain, celui que nous utilisons dans la vie de tous les jours.

Fin 2022, OpenAI met à disposition chatGPT et ce faisant révèle au grand public toutes les capacités des IA génératives.

La nouveauté ne provient pas de la méthode de recherche. Car au fond les prompts attendus ne semblaient pas vraiment nouveaux.

Jusque-là avec les moteurs de recherche existants, l’utilisateur procédait déjà avec des mots-clés ou des phrases courtes.

Mais ces derniers fournissent une multitude de liens en retour. Des liens qu’il faut bien explorer, parcourir, synthétiser et parfois même ignorer d’ailleurs.

Tandis que chatGPT et les autres LLM rédigent des réponses complètes (à défaut d’être exactes). Il peut même exécuter certaines tâches normalisées comme rédiger une publication dans un style journalistique ou générer du code.

Ces IA génèrent une proposition rédigée et organisée et l’utilisateur peut alors itérer :

« Le texte est trop long »,

« Les phrases ne sont pas assez directes »,

« Réécris ce texte à la manière d’un expert », …

Magique.

Dès 1950, Alan Turing développe le concept de machines parlantes (voire intelligentes), leurs performances et en particulier le fameux test éponyme.

Les premiers chatbots (ELIZA et quelques autres) datent de 1966 – 1970 ; et les premières applications commerciales (notamment Alice) sont apparues au tournant des années 2000.

Cependant, ils souffrent de plusieurs maux : manque de compréhension contextuelle, rigidité des interactions, apprentissage limité, etc.

Ce qui justifie la piètre réputation dont ils pâtissent aujourd’hui.

Leurs performances médiocres couplées à une expérience frustrante les rendent finalement assez peu utiles.

On voit que les avancées récentes vont permettre de remodeler cette expérience.

Quand les utilisateurs rencontrent les applications professionnelles

Mais afin de se projeter, revenons rapidement sur les grandes étapes de la relation entre utilisateurs et applications d’entreprises.

Evolution des accès aux applications d'entreprise : après le web et les applications mobiles, les conversations

Rencontre du premier type : le Web

Les développements technologiques des années 1990 (Internet rapide, Web, JavaScript, XML…) ont permis l’avènement du Cloud au début des années 2000, puis la généralisation progressive des interfaces Web pour les applications métier.

Il n’était alors plus nécessaire de charger une application spécifique (dite « client lourd ») pour accéder à chacune de ses applications.

Rencontre du deuxième type : les applications mobiles

Dix années plus tard (2007), l’arrivée des premiers iPhones d’Apple et de leur « store » d’applications a offert des accès mobiles riches et évolutifs. L’expérience est révolutionnaire et valorisante pour les utilisateurs.

Porté par un besoin croissant de simplicité, de rapidité et de mobilité, le succès des applications mobiles a été fulgurant. Certes tout d’abord dans la sphère privée, mais cela a été rapidement le cas aussi dans la sphère professionnelle. D’autant que les applications mobiles devaient répondre à des besoins effectifs des entreprises. Par exemple celui de pouvoir traiter rapidement une action simple, répétitive ou à faible valeur.

Par ailleurs les applications mobiles répondaient au besoin prolongement de l’expérience lors des déplacements.

Rencontre du troisième type : les accès conversationnels

Dans cette nouvelle étape pour rapprocher les applications de leurs utilisateurs, le domaine domestique montre également la voie.

Avec plus de 100 millions d’unités par an, les enceintes connectées (ou assistants vocaux) semblent avoir atteint leur régime de croisière. Amazon domine le marché avec près de 2/3 du volume.

Et l’expérience des particuliers semble plutôt satisfaisante.

Adoption des assistants vocaux

Une étude de Cap Gemini datant de 2019 révélait que « bien que 76 % des entreprises aient tiré des avantages quantifiables des assistants vocaux ou de chat, les entreprises doivent s’efforcer de mieux répondre aux besoins des clients afin d’en exploiter le véritable potentiel. »

Il reste donc aux interfaces conversationnelles à pénétrer le secteur professionnel.

Proposer des conversations avec des applications d’entreprise exige de relever de nouveaux défis :

  • Techniques : sécurité, confidentialité, prise en compte de l’environnement IT
  • Fonctionnels : variété des applications et versatilité des usages
  • Economiques : le coût par utilisateur doit être négligeable

Agora relève les défis des conversations pour applications d'entreprise

Une solution souveraine et de confiance

La sécurité et la confidentialité des données sont au cœur de l’architecture technique de notre solution. Notre objectif : proposer une solution souveraine, de confiance et conforme aux réglementations (RGPD).

L‘IA d’Agora est spécialisée pour offrir une grande précision dans la reconnaissance des intentions liées à chaque projet, tout en demandant peu de ressources informatiques.

Ceci permet de dédier une fonction TAL par projet, et d’offrir un niveau de contrôle unique :

  • La fonction de traitement automatique du langage est dédiée à chaque projet. Ainsi le risque de « contamination » des données ou des intentions entre les projets ou les clients est éliminé.
  • L’administrateur définit lui-même les données d’apprentissage, à partir desquelles les réseaux de neurones constituant l’IA/TAL du projet sont automatiquement paramétrés. Il peut donc s’assurer du bon fonctionnement dans les limites du périmètre fonctionnel de son « bot », ajouter des cas particuliers, interdire certaines interactions, etc.

 

Au niveau des projets clients :

  • Des ressources informatiques dédiées (conteneurs Docker, IA/TAL et base de données) pour chaque projet ;
  • L’anonymisation des éléments sensibles communiqués par les utilisateurs au travers des interfaces conversationnelles ;
  • Une fonction SSO permettant le respect de la politique d’authentification de chaque client.

Au niveau de la plateforme Agora, nous garantissons un haut niveau de sécurité, la solution ayant été conçue en mode « sécurité by design », par des experts du domaine.

La solution Agora est déployée sur trois infrastructures d’hébergement localisées en France et géographiquement éloignées.

Des mécanismes d’orchestration permettent le partage de charge et la prise en compte automatique de défaillances majeures qui pourraient survenir chez un des hébergeurs.

Personnalisation des conversations pour les applications d'entreprise

L’universalité du langage humain ouvre la porte à des projets conversationnels dans tous les domaines d’activité : SIRH, gestion de ressources, ERP, Finances, Logistique, Industrie, Collectivités, Maintien à domicile, etc.

Une expérience conversationnelle de qualité exige de prendre en compte les spécificités opérationnelles de l’entreprise, par exemple les actions proposées aux utilisateurs, les noms propres, les noms de produit, de projets… ainsi que l’éventuel vocabulaire spécialisé.

Pour y parvenir simplement, Agora propose deux studios (no-code et low-code), grâce auxquels il est possible de définir précisément les interactions et de configurer les différents traitements conversationnels. Définir une intention sur le studio Langage Naturel consiste à :

  • Intégrer un vocabulaire spécialisé quand c’est nécessaire ;
  • Constituer le jeu de données pour entrainer l’Intelligence Artificielle Agora. Il suffit de renseigner quelques exemples de phrases pour que la majeure partie du jeu d’entrainement soit alors automatiquement générée. Ceci est rendu possible par l’intégration directe de LLM dans le studio Agora ;
  • Tester et mettre en service les intentions dans le cadre de son projet : l’entrainement automatique depuis la console d’Agora produit un modèle de langage dédié en quelques secondes seulement.

Des conversations avec les applications d’entreprise : un réel levier d’efficacité et de rentabilité

Agora s’adapte à la plupart des architectures techniques et applications mises en place dans les entreprises et par les éditeurs, pour un déploiement sans perturbation ni effets de bord.

Le prérequis principal est naturellement que les applications à rendre conversationnelles soient accessibles depuis Internet sur des API documentées.

Par ailleurs les interfaces conversationnelles sont conçues pour s’adapter aux utilisateurs, donc s’adapter aux solutions déjà en place.

  • Application collaboratives professionnelles parmi lesquelles MS Teams, Slack, Google Workspace,
  • Bot intégré à des interfaces web ou applications mobiles,
  • Application de messagerie grand public comme WhatsApp, Messenger ou SMS.

Le coût d’un projet avec Agora Software se décompose en un coût d’initialisation et puis un abonnement annuel.

La mise en place est chiffrée sur la base du nombre de jours de travail nécessaire.

Enfin le montant de l’abonnement est fixé par utilisateur ou par client et évidemment nous serons ravis de vous le préciser.

Pour cela n’hésitez pas à nous décrire brièvement votre besoin à : contact@agora.software

Vous voulez comprendre comment notre IA conversationnelle optimise la productivité et l’engagement de vos utilisateurs en complétant efficacement vos applications d’entreprise ?