Inclure et informer son équipe terrain

Une équipe terrain se déplace beaucoup et n’a souvent ni le confort bureautique, ni la facilité du contact avec ses collègues, que permet un lieu de travail commun.

Ils travaillent en régie, doivent se rendre quotidiennement chez leurs patients, leurs clients ou leurs fournisseurs, et par conséquent un certain nombre de travailleurs itinérants vivent depuis toujours hors de l’entreprise. 

Ajoutons à cela que pour de nombreux salariés, ils interviennent dans les locaux de leurs clients. De ce fait les horaires de travail peuvent être très différents de ceux des équipes sédentaires.

Grâce aux solutions digitales, il est possible d’améliorer leur cadre de travail de façon efficace et humaine.

Favoriser et simplifier des interactions naturelles avec les équipes support renforce le sentiment d’appartenance. Et de toute évidence, les liens créés contribuent à un service de qualité, tout en respectant le rythme de travail de chacun.

Exemple : Aider les aidants à domicile, une équipe terrain précieuse et très sollicitée

Aider les aidants à domicile tout en soulageant les équipes centrales

Cette société de services d’aide et d’accompagnement à domicile intervient pour aider les personnes âgées à faire ce qu’elles n’ont plus les capacités de faire par elles-mêmes : s’habiller, faire les courses, préparer les repas…

Avec plus de 10 000 employés chez de nombreux clients, l’accompagnement des aidants est un sujet clé. Ce sont eux qui représentent l’entreprise et qui délivrent le service. Pour autant les difficultés sont nombreuses : horaires décalés, peu attirés par le numérique…

Garder ces compétences et ces bons profils est complexe : le sentiment d’appartenance à leur employeur est faible (ils – ou elles – seront plus attachés aux personnes qu’ils accompagnent).

La charge de travail des services centraux pour le support à ces travailleurs itinérants au quotidien est jugée trop importante, avec des résultats mitigés.

Agora a donc été contactée pour mettre en place une solution de communication sur les outils de base (WhatsApp et SMS) permettant des interactions simples et automatisés. 

Ce dispositif permet au siège de diffuser des informations ciblées (rappels des dates, changements administratifs, nouvelles sur l’entreprise, etc.) et l’équipe terrain de poser ses questions pratiques dans son langage de tous les jours, et de voir une partie d’entre elles automatiquement résolues, sans solliciter le support central :

  • Signaler une indisponibilité
  • Demander une fiche de paie
  • Faire son décompte d’heures
  • Poser des congés
  • Remonter des informations sur les prestations et les clients
  • etc.

Éléments à faire collaborer :

icon-application

Applications métier de l’entreprise

SIRH, application collaborative/digital workplace

Moyens de communication des collaborateurs

Services de messagerie (Messenger, WhatsApp, SMS…)

icon-talk-byod
icon-mask

Aidants à domicile, travailleurs itinérants, équipe terrain

Dans leur langue de tous les jours, sur leur réseau social et messagerie préférée

Département RH et les managers

Sur l’application collaborative de l’entreprise (digital workplace)

icon-customers

Pour aller plus loin...

Les activités de soutien aux entreprises : un métier peu considéré, mal rémunéré mais tellement nécessaire !

Le secteur de la sécurité privée compte en France  12 000 entreprises employant plus de 180 000 agents de sécurité (majoritairement des hommes). Celui de la propreté est exercé par près de 13 000 entreprises employant au moins un salarié, pour un total d’environ 540 000 salariés (essentiellement des femmes). 

Personnel d’accueil, aidants à domicile… autant de métiers invisibles, peu rémunérés, sans réelle perspective de progression et aux conditions de travail difficiles : spécificités liées au travail lui-même, horaires étendus et fractionnés, travail le week-end, manque de considération…

Pas étonnant qu’il soit si difficile de recruter suffisamment des travailleurs itinérants, et que ceux en place soient si difficile à fidéliser. Une étude (2019) menée par l’Union des entreprises de la Sécurité Privée a montré que 49 % des agents envisagent de quitter ce secteur, et que les trois principales raisons qui pourraient amener à continuer de travailler dans la sécurité privée sont :

  • Une meilleure rémunération,
  • Plus de perspectives d’évolution de carrière,
  • Plus de reconnaissance de la part de sa hiérarchie.

Il n’y a sans doute pas de solution miracle, mais on voit bien que le lien entre les agents et leur entreprise est un sujet majeur pour les deux parties. Et la technologie peut aider à améliorer la situation sans impacter significativement les coûts.

Mise en action d'Agora Software pour votre équipe terrain

Nos derniers articles worktech

Quelle offre pour votre entreprise ?

Vous avez besoin d’une démonstration, vous avez plein de questions, vous démarrez une étude comparative et vous êtes simplement curieux ?

Laissez-nous vos coordonnées et nous vous recontacterons rapidement pour discuter de votre projet.